postheadericon Négo Conventionnelles 22/5/2016 FMF

Le point hebdo FMF du 22/05/2016 par le Dr LEFEBURE

  • La principale actualité sur notre exercice professionnel tourne toujours autour des négociations conventionnelles avec l'Assurance Maladie. Actuellement le Directeur Nicolas Revel est en phase de rencontres bilatérales avec tous les syndicats. Ce qui ne fait pas beaucoup avancer les choses, car le discours tenu est : "le gouvernement a décidé le virage ambulatoire, mais n'a pas un centime à verser pour mener à bien cette politique". Même le passage du C/Cs à 25 euros, qui semblait acquis pour tout le monde, paraît mal engagé. Pourtant M. Revel, nous les médecins libéraux, ça nous parle, le virage ambulatoire ! Les cinq syndicats se sont de nouveau réunis le 12 mai, pour établir une plate-forme commune de propositions, concrètes, claires, faciles à appliquer rapidement pour peu qu'on en ait l'envie : 1) un forfait structure conséquent, nous permettant l'embauche de personnel administratif 2) une CCAM clinique (Classification Commune des Actes Médicaux) digne de ce nom, qui reconnaisse les consultations longues et complexes qui sont notre lot quotidien maintenant 3) une majoration sur les soins non programmés (qui évitent les passages aux urgences à 250 euros) 4) de même un coefficient qui valorise la chirurgie ambulatoire 5) l'abolition de tous les secteurs de facturation (S1, S2, CAS) pour un secteur unique avec possibilité d'ajustement d'honoraires pour tous lorsque les tarifs opposables sont manifestement indigents. Voilà, c'est simple, c'est ambulatoire, c'est libéral, et c'est auto-financé par les économies réalisées sur les activités hospitalières qui n'ont pas lieu d'y être.

Lire la suite : Négo Conventionnelles 22/5/2016 FMF

postheadericon Négo Conventionnelles 20/05/2016 CSMF

CSMF Actu du 20/05/2016

Négociations conventionnelles : obtenir la reconnaissance du métier

Dans le cadre des négociations conventionnelles le 25 mai prochain, l’Assurance Maladie rencontre actuellement les syndicats représentatifs lors de réunions « bilatérales ». A cette occasion, la CSMF a défendu la mise en place d’une grille tarifaire de consultations de 4 niveaux, définis en fonction du contenu de l’acte.

Parce qu’il devient urgent de rétribuer les services rendus par les médecins à leur juste valeur, la CSMF n’a pas attendu la négociation conventionnelle pour les appeler à pratiquer la désobéissance tarifaire. Pour accompagner ce mouvement, des réunions syndicales sont organisées en régions.

postheadericon Négo Conventionnelles 06/05/2016

UMESPE - Négociation conventionnelle 06/05/2016 : fin du premier round

La dernière réunion de la première phase de la négociation conventionnelle a eu lieu mercredi pour discuter de l’accessibilité financière aux soins et de la vie conventionnelle.

Le premier point fait notamment référence au contrat d’accès aux soins (CAS), mis en place par l’avenant 8 de la convention en 2013. La CNAM a pour objectif de « poursuivre la dynamique de baisse des dépassements d’honoraires » et de « développer la pratique des tarifs opposables ».

Lire la suite : Négo Conventionnelles 06/05/2016

postheadericon Négo Conventionnelles 29/04/2016 CSMF

CSMF Actu du 29/04/2016

  • Négociation conventionnelle : la CSMF refuse un contrôle informatisé de la « pertinence » des arrêts de travail

Nouvelle réunion de la négociation conventionnelle hier sur la ROSP. Après un long diaporama présentant le bilan 2015 et le rappel du dispositif actuel, la CNAM a enfin évoqué ses pistes d’évolution du dispositif et de ses indicateurs. Elle préconise d’introduire un indicateur « d’efficience portant sur la pertinence des prescriptions », notamment sur les arrêts de travail. Des indicateurs ROSP pourraient valoriser le taux de prescription d’arrêts de travail faits en ligne qui respectent des référentiels de la HAS sur ces prescriptions dématérialisées !

Lire la suite : Négo Conventionnelles 29/04/2016 CSMF

postheadericon Négo Conventionnelles 24/04/2016

Le point Hebdo FMF par le Dr Lefebure du 24/04/2016

La ROSP 2015 est arrivée. Bonne cuvée si l'on en croit le Directeur de l'Assurance-Maladie Nicolas Revel : plus de 6 000 euros pour les généralistes médecins-traitants, donc à peine 1 000 euros pour les autres spécialistes, puisque la moyenne est à 3 500 euros. La partie "organisation du cabinet", qui est la seule accordée aux spécialistes (hormis les cardiologues et les gastro-entérologues qui ont également une prime aux indicateurs), a pâti de la grève de télétransmission de début d'année. Ce qui fait toucher du doigt combien cette prime nous rend dépendants des CPAM. La FMF-US, branche spécialiste de la FMF, nous met en garde contre l'apparente attractivité de cette "récompense" qui induit conflits d'intérêts et subordination aux Caisses. Laquelle Caisse Nationale (CNAM) se félicite au contraire du bilan de 4 années de ROSP. Elle est satisfaite, car les patients consomment plus de médicaments et font plus d'examens ! Vont-ils mieux ? C'est ça qu'on aimerait bien savoir. On peut aussi relire l'analyse de la FMF sur le sujet.

Lire la suite : Négo Conventionnelles 24/04/2016